Histomobile est la compilation de photos, videos et plus de 3.000.000 de spécifications automobiles ! | M'enregistrer | Se connecter

Fonds d'écran et données techniques

EN
FR
Sur Histomobile.com : 1297 marques, 30915 modèles, 43354 photos, 13544 articles d'actualités en français
Modèles Renault

 Renault 20


(1975-1984)




La Renault  20 fut produite de 1975 à 1984
3 motorisations sont sur Histomobile de 1.6L à 2L présentant des puissances de 64ch à 109ch.
La Renault  20 a été produite en 622000 exemplaire(s).


Renault 20 

Présentée huit mois après la Renault 30, la 20 en est la déclinaison "économique". Reconnaissable à ses deux phares rectangulaires en lieu et place des quatre optiques rondes, la 20 se contente du 4 cylindres 1647 cm3 de 90 ch de la R16 TX. Par rapport à la 30, la 20 doit aussi faire avec des freins à tambours à l'arrière, au lieu de disques, des roues de 13 pouces au lieu de 14 et un réservoir à carburant ramené de 67 à 60 litres.

Trois finitions sont proposées dès le lancement. La L, vendue 32 600 F, constitue l'offre de base et se dispense d'enjoliveurs de roues. Au dessus, la TL, à 33 700 F, est un peu mieux dotée et peut disposer d'une boîte automatique (+ 3 000 F). Enfin, la GTL, pourvue en série d'une direction assistée, de vitres électriques et d'un verrouillage centralisé, est affichée à 36 900 F ou 39 900 F en automatique. A titre de comparaison, au même moment, la 30 TS est facturée 42 200 F et la 16 TX 32 600 F.
En 1976, le 1,6 litre passe de 90 à 96 ch, mais la plus importante évolution aura lieu en juillet 1977, avec le retrait de la version de base L et, surtout, l'arrivée de la R20 TS. Celle-ci s'équipe d'un tout nouveau 2 litres, étudié par Renault, fabriqué par la Société Française de Mécanique et dont profitent aussi la Peugeot 505 et les nouvelles Citroën CX Reflex et Athena. Ce nouveau bloc affiche 109 ch, promet 170 km/h (contre à peine 165 pour les R20 1.6 litre) et bénéficie du réservoir de 67 litres de la R30, alors que celui des autres R20 est ramené dans le même temps de 60 à 55 litres. La gamme R20 à l'automne 1977 se compose ainsi : TL, GTL, TS.
En juillet 1980, la LS succède à la GTL. Elle reprend l'équipement de la TL mais profite du 2 litres de la TS. Une nouvelle montée en gamme s'effectue en juillet 1980 avec l'apparition de la TX qui s'arme cette fois d'un 2,2 litres de 115 ch (178 km/h). Cette version est facturée 59 800 F, contre 56 000 F pour la TS et 49 800 F pour la LS.
A l'automne 1979 Renault lance son premier diesel. Il s'agit du 2068 cm3 qui restera fort longtemps au catalogue. Les 20 TD et GTD qui en sont équipées proposent 64 ch, permettant un petit 146 km/h en pointe, et offrent une excellente autonomie puisqu'elles bénéficient du grand réservoir de 67 litres. Appréciée pour sa boîte 5 vitesses, pour ses bonnes performances (quand même près de 40 secondes au km départ arrêté !) et pour son silence (qui semblerait aujourd'hui bien déplacé...) la 20 diesel connaît un excellent début de carrière.
En 1980, la planche de bord est revue tandis que la version TL disparaît. La gamme 20 débute donc désormais avec le 2 litres essence et se compose comme suit : LS, TS, TX, TD, GTD.
La crise économique du début des années 80 et la fiscalité française d'alors parfaitement imbécile engendre des modèles souvent ineptes. Ainsi, comme de nombreuses grandes berlines de son époque, la R20, dans sa finition LS, reçoit une boîte longue en juillet 1982, lui permettant d'afficher des consommations normalisées plus basses (dans les faits, il n'en est rien) et de passer pour une 7 CV fiscaux au lieu de 10. Cette boîte consiste en quatre rapports normalement étagés et un cinquième allongé ; la vitesse maxi était obtenue en quatrième. Durant ce même mois de juillet 1982, toutes les Renault 20 (et 30) reçoivent un petit becquet arrière. En septembre de la même année sort la R20 Turbo D (à ne pas confondre avec la TD !), qui reprend le bloc de 85 ch étrenné un an plus tôt sur la R30 ; ce sera le seul moteur commun entre ces deux modèles. L'équipement simplifié de la R20 permet alors de ramené le prix de 102 200 F pour une 30 Turbo-D à 94 400 F.
Au printemps 1984, la 20, avec sa quasi jumelle la 30, s'efface au profit de la nouvelle 25. 622 000 Renault 20 auront été produites.


Votre commentaire sur la Renault 20 (1975-1984) :





Idée & conception © 1999-2012 van Damme Stéphane.


N'hésitez pas à transmettre un avis ou une suggestion.




Droits d'utilisation | Contact

3541