Histomobile est la compilation de photos, videos et plus de 3.000.000 de spécifications automobiles ! | M'enregistrer | Se connecter

Fonds d'écran et données techniques

EN
FR
Sur Histomobile.com : 1294 marques, 30866 modèles, 42773 photos, 13363 articles d'actualités en français
Modèles Renault

 Renault Caravelle


(1959-1968)




La Renault  Caravelle fut produite de 1959 à 1968
4 motorisations sont sur Histomobile de 0.8L à 1.1L présentant des puissances de 35ch à 51ch.

Dessinée par la société Frua


Renault Caravelle 

Au milieu des années 50, Renault demande à Luigi Segre, patron de la maison Ghia, de dessiner un petit coupé à tendance sportive sur la base d'une Dauphine. Le carrossier italien fait à son tour sous-traiter le projet par Pietro FruaŠ qu'il ne paie pas dans les termes convenus. Du coup, Frua décide de flouer Ghia (et en même temps Renault), en faisant présenter, au salon de Genève en mars 1958, celle qui s'appelle pour le moment la Dauphine GT, sur le stand Ghia-Aigle (concurrent de Ghia), lequel a réalisé le prototype. Renault, qui ne voulait présenter son nouveau modèle qu'au salon de Paris, à l'automne suivant, n'apprécie bien sûr par vraiment ce règlement de compte.

Quoiqu'il en soit, rebaptisée Floride, la Dauphine GT fait finalement son apparition sous la marque au losange au Salon de Paris et la production débute au printemps 1959. Longue de 4,26 m et reposant sur un empattement de 2,27 m, cette nouvelle Renault se présente sous la forme d'un élégant coupé ou d'un cabriolet. Le moteur est le 845 cm3 de la Dauphine, poussé à 40 ch SAE (125 km/h) alors que la Dauphine Gordini plafonne à 37 ch.

A sa sortie en 1959, la Floride est vendue, quelle que soit sa carrosserie, 878 500 F avec une boîte 3 vitesses, 898 500 F en 4 vitesses, soit nettement plus cher que la Dauphine Gordini, facturée 659 000 F. Dès la fin de cette même année, Renault propose une suspension Aerostable, mise au point par l'ingénieur Grégoire et qui, grâce à la combinaison des ressorts hélicoïdaux avec des tampons en caoutchouc à l'avant et des coussins pneumatiques à l'arrière, assure une flexibilité variable. Une version Convertible de la Floride intègre également le catalogue ; il s'agit, en fait, d'une Floride cabriolet bénéficiant d'un hard-top amovible.

La carrière de la Floride démarre fort : de 3 777 exemplaires en 1959, la production grimpe à 36 156 unités dès 1960, en particulier grâce au succès remporté aux Etats-Unis, où la Floride s'appelle Caravelle. Hélas, dès 1961, la production retombe à 12 856. Il est vrai aussi, qu'entre 1959 et 1961, le nombre de Renault vendues outre-Atlantique a fondu de 186 000 à 42 000 unités. De plus, l'image trop féminine et les performances modestes de la Floride ne jouent pas en sa faveur.

Cela n'empêche pas Renault de faire évoluer son modèle. En mars 1962, la Floride S succède à la Floride cabriolet tandis que la Caravelle supplante la Floride coupé. De nombreuses modifications accompagnent ces nouveaux noms de baptême : plus de prise d'air sur les flancs, un pavillon relevé vers l'arrière améliorant l'habitabilité (sur le coupé), une lunette arrière agrandie (sur le cabriolet), une batterie 12 volts au lieu de 6, quatre freins à disques (au lieu de tambours à l'arrière) et, surtout, un nouveau moteur plus gros (956 cm3), à 5 paliers et plus puissant : 48 ch SAE assurant cette fois 135 km/h. Puissance qui passera à 51 ch en 1948.

A la fin de l'été 1963 apparaît la Caravelle 1100, faisant définitivement disparaître l'appellation Floride qui subsistait pour le cabriolet. Cette nouvelle version dispose d'une exécution réalésée du 956 cm3 et qui atteint cette fois 1108 cm3 et 55 ch SAE, soit 47 ch DIN (140 km/h). Ce moteur s'accouple alors à une boîte 4 dont la première est enfin synchronisée.

L'adoption d'un carburateur Weber double corps fin 1965 permettra de tirer 57,5 ch SAE du 1,1 litre, autorisant alors 145 km/h en pointe. A cette occasion, la Caravelle s'équipe d'un compte-tours et d'un nouveau volant.
Malgré ces remises à jour régulières, la famille Floride/Caravelle ne parvient pas à sortir de son image trop sage et, à partir de la moitié des années 60, sa ligne apparaît désuète. En 1966, à peine plus de 3000 unités sortent de chaîne et la production est arrêtée, sans bruit, en juillet 1968.




Votre commentaire sur la Renault Caravelle (1959-1968) :





Idée & conception © 1999-2012 van Damme Stéphane.


N'hésitez pas à transmettre un avis ou une suggestion.



2898