HISTOMOBILE

Marque :



ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

M’enregistrer - Se connecter

;



Page  2 / 6


Page 3 / 6 : 

Le filtre à particule



Bien que les moteurs diesel émettent moins de gaz nocifs que les moteurs essence, ils gardent une mauvaise image de " pollueurs " à cause de ses émissions de particules. Ces dernières sont en effet à l'origine des dépôts noirs dans nos villes et, même si cela n'a pas été prouvé, sont accusées d'être cancérigène.

Peugeot apporte pour la première fois une solution : le Filtre A Particules (FAP) de la 607.

La particularité du FAP

Les filtres à particules sont déjà connus dans les transports en commun. Mais ils ne sont que des pièges à particules. Les filtres doivent être nettoyés souvent, ce qui est difficile pour les voitures particulières puisque la demande est justement d'allonger la périodicité d'entretien. La particularité du système FAP développé par Peugeot est de brûler les particules, avec une autonomie de 80 000 km.

Le principe de fonctionnement

Mais comment atteindre les 550 C° nécessaires pour brûler les particules alors que le moteur n'engendre que 200 C° à l'échappement ?

La solution vient de deux actions :

- Pendant un court instant, le moteur crée une postcombustion. C'est à dire qu'il continue d'injecter du carburant lorsque la soupape d'échappement est ouverte. Une combustion continue dans un pot pré-catalytique en carbure de silicium fait monter la température à 450 C°. Tout ceci est rendu possible grâce à la gestion électronique de l'injection, le système " common rail " dans ce cas.

- Pendant ce même temps, un produit spécifique à base de cérine, l'Eolys, est injecté avec le carburant. Ce produit fait baisser de 100 C° la température nécessaire pour brûler les particules.

Et du côté du client ?

Le nettoyage se fait donc à 450 C°. Il est automatique et complètement invisible par le conducteur. L'entretien à 80 000 km consiste au nettoyage du filtre à l'eau sous pression et au remplissage du réservoir de 5 litres de Eolys.

Le résultat

Les émissions de particules de la Peugeot 607 sont de 0,004 gramme par kilomètre. Ce qui est la limite actuelle du mesurable. La norme EURO III en vigueur impose un maximum de 0,050 gr/km et la norme EURO IV, applicable à partir de 2005, demandera un maximum de 0,025 gr/km. Pour comparaison, la récente 406 HDI émet aujourd'hui 0,035 gr/km.

#79

Page 4 / 6


Sommaire

Idée & conception © 1999-2011 van Damme Stéphane.


Join us on