HISTOMOBILE

Marque :



ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

M’enregistrer - Se connecter

;



Page  3 / 8


Page 4 / 8 : 

L'allumage



La température de fonctionnement et la durée de la bougie peuvent être sérieusement compromises par un calage incorrect de l'avance à l'allumage. Il est, par conséquent, essentiel que soit l'avance fixe, soit l'avance maximale et les dispositifs d'avance centrifuge et d'avance à dépression, demeurent dans les tolérances prèvues par le constructeur.

Le calage de l'allumage est le facteur qui influence essentiellement la température de fonctionnement de la bougie et sa durée. Il ne faut donc pas oublier que la courbe d'avance de l'allumeur doit être maintenue dans des limites établies par le fabricant. Augmenter l'avance est une méthode qui est souvent employée pour majorer la puissance moteur. Dans des conditions données, un petit accroissement de puissance est cependant suivi d'une augmentation considérable de la température dans la chambre de combustion, accomgnée d'une surchauffe des bougies et d'un risque de préallumage.

En général. le préallumage se manifeste lorsque des dépôts de la combustion. concentrés dans la chambre. sur les soupapes ou sur une bougie surchauffée. atteignent une température capable l'enflammer le mélange air-carburant avanti que le jaillisse l'étincelle.

Un allumage par point chaud est absolument incontrôlable et est capable de provoquer de graves dommages mécaniques. Le dégât qui se manifeste le plus fréquemment est la perforation le la calotte de piston. Il se présente sous la forme d'un trou presque circulaire, avec des bords arrondis et des gouttes caractéristiques de métal fondu sur la tête du piston.

Le phénomène d'allumage :

En admettant que la compression dans le moteur soit correcte, et que l'essence et l'air se mélangent correctement, la combustion du mélange peut s'opérer d'une des manières suivantes :

1) Allumage normal

Ce phénomène a lieu quand une étincelle suffisamment puissante jaillit au bon moment entre les électrodes. Pour garantir un allumage normal, il faut que les bougies soient en bon état et que le système d'allumage ait un rendement adéquat. L'allumage normal assure une puissance maximale, une consommation économique et produit un minimum de gaz polluants.

2) Fuite de courant

Ce phénomène a lieu quand l'étincelle saute d'un dépôt à l'autre, et allume le mélange en un endroit le long du bec de l'isolateur. Il n'est pas question ici d'un raté d'allumage, mais plutôt d'un retard. Il en résulte une perte de puissance et d'économie, cela sans que le conducteur ne s'en rende compte.

3) Allumage en surface

Ce phénomène a lieu quand un endroit de la chambre de combustion devient suffisamment chaud pour provoquer l'inflammation du mélange. Ceci a généralement lieu avant le jaillissement de l'étincelle et se dénomme "pré-allumage" ou "allumage anticipé". La cause peut être un point chaud, une bougie ou une soupape surchauffée. Le conducteur ne s'en rend pas compte, tandis que le moteur perd de sa puissance et de son rendement. Le "pré-allumage" peut détériorer le moteur.

#62

Page 5 / 8


Sommaire

Idée & conception © 1999-2011 van Damme Stéphane.


Join us on