HISTOMOBILE

Marque :



ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

M’enregistrer - Se connecter

;



Page  5 / 5


Page 6 / 5 : 

Amortisseur magnétorhéologique



par Jean-Claude Therace

Les ingénieurs Audi réinventent l’amortisseur et ... c’est vraiment une innovation de taille.

Le fonctionnement est basé sur l’utilisation d’un fluide dont le comportement est variable. Sa structure et sa fluidité peuvent être modulés et contrôlés en permanence.

L’effet est réalisé dans l’amortisseur par le liquide lui-même. Ce liquide est fait d’huile synthétique à base d’hydrocarbures et d’additifs stabilisateurs dans lequel on a incorporé d’infimes particules magnétiques. Le piston de l’amortisseur est composé d’une bobine électromagnétique interne qui sera la source magnétique capable par excitation contrôlée, de modifier les propriétés du liquide en orientant les particules magnétiques en fonction des lignes de champs créés par le piston lui-même. Ces champs magnétiques induits créent des chaînes perpendiculaires aux alésages de transferts du piston. Lors de son déplacement dans le cylindre de l’amortisseur ce piston devra effectuer un travail variable en fonction de la variation de la consistance des chaînes engendrées par sa source magnétique et aura d’autant plus dur à briser ces chaînes que celles-ci seront plus cohérentes. En un mot, le travail sera d’autant plus puissant pour briser ces chaînes que lorsque les particules seront laissées à elles-mêmes, en état de dispersion libre.

1) Amortisseur magnétorhéologique

2) Passerelle (gateway) unité de gestion Bus CAN

3) Affichage des états du tableau de bord

4) Touche

5) unité de gestion comprenant l'algorithme de gestion

6) Détecteur de niveau

Le degré de résistance, qu’aura le piston, à se mouvoir dans son cylindre dépendra de l’intensité du courant électrique qui génèrera et modulera le champ magnétique créé par le piston et sa bobine électromagnétique.

Ce procédé pourra réaliser des forces d’amortissement nettement plus importantes et contrôlées selon les paramètres qu’on lui fournira pour les calculer et les établir avec des réponses instantanées.

Voici donc créé l’amortisseur magnétorhéologique de l’Audi Magnetic Ride …..L’AMR peut-être, comme nouvel acronyme automobile ?!


Étymologie de Magnétorhéologie : Magnéto ... sans commentaires ; Rhéologie du grec rheîn : couler --> Science des lois de comportement des matériaux qui lient, à un instant donné, les contraintes aux déformations (plasticité, élasticité, viscosité, …etc.)


Documentation : photographies : D’Ieteren Magazine 125.

Avril 2007

(© Jean-Claude Therace)
#179

Sommaire

Idée & conception © 1999-2011 van Damme Stéphane.


Join us on