HISTOMOBILE

Marque :



ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

M’enregistrer - Se connecter

;



Page  3 / 5


Page 4 / 5 : 

Le moteur Wankel



Dans les années 1950, l'ingénieur Felix Wankel développa un moteur à combustion interne dans lequel le piston et le cylindre sont remplacés par un piston rotatif triangulaire (rotor) en mouvement dans une chambre de forme ovale (stator).

Chacune des 3 faces du piston va s'écarter et se rapprocher du carter, créant ainsi avec elle des chambres à volume variable qui permettent de réaliser les opérations de compression et de détente.

L'admission et l'échappement se font à l'aide d'ouvertures, masquées ou non par le rotor dans son mouvement.

Ce mouvement, guidé par des dentures, suffit à assurer, en un seul tour, 3 cycles complets (aspiration - compression - détente - évacuation des gaz d'échappement).

L'arbre de sortie moteur, comportant un excentrique sur lequel est monté le piston, tourne trois fois plus vite que ce dernier : il y a donc un allumage pour chaque « tour moteur ».

Les avantages du moteur à piston rotatif sont nombreux:

- Le silence: ce moteur n'ayant aucune pièce en mouvement alternatif, son équilibrage est excellent, ce qui lui assure un fonctionnement privé de vibrations, d'où une réduction considérable du niveau sonore à l'intérieur du véhicule.

- L'écoulement de gaz: le cycle à 4 temps est obtenu sans organes de distribution (soupapes, ressorts, culbuteurs, tiges de culbuteur, poussoir, arbre à cames). L'écoulement des gaz, non laminé par le travail d'une soupape, s'effectue, contrairement à ce qui se passe sur un moteur classique, selon un mouvement continu, sans retour sur lui-même, ni changement de sens.

- Le moteur: un seul rotor, se trouve placé en porte à faux à l'avant de la voiture, le radiateur d'eau est logé sous la calandre, une boite à eau destinée au remplissage du circuit de refroidissement a été prévue. Elle est située légèrement en arrière sur le dessus du moteur.

- La combustion: elle se fait à faible pression et a une durée importante. Elle contribue à la douceur du fonctionnement et élimine les chocs existant sur un moteur classique. Dans un moteur classique, les gaz sont entraînés par le piston qui descend, rendant difficile la combustion complète du mélange. Dans le moteur rotatif, au contraire, le piston, en tournant, entraîne les gaz et les précipite vers l'ouverture.

- La souplesse: les propriétés, énumérées ci-dessus, liées à l'excellent équilibrage du rotor, donnent à ce moteur une grande douceur de fonctionnement.

Par contre, l'étanchéité de la segmentation entre les parois latérales et la surface périphérique du stator est difficile à obtenir. La forme allongée et irrégulière des chambres de combustion présente un rapport surface/volume défavorable et elle est peu propice à la propagation du front de flamme. En conséquence la consommation spécifique des moteurs Wankel reste plus élevée, malgré les avancées récentes.

#16

Page 5 / 5


Sommaire

Idée & conception © 1999-2011 van Damme Stéphane.


Join us on