HISTOMOBILE

Marque :



ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

M’enregistrer - Se connecter

;



Page  12 / 16


Page 13 / 16 : 

Transmission toroïdale à variation infinie (3)



par François Dovat

UN CONCEPT GENIAL

Torotrak utilise un variateur toroïdal en division de puissance sur une plage basse allant graduellement de la marche arrière à l'avant en passant par l'arrêt. Une ouverture infinie est ainsi obtenue. En plage haute le train planétaire de regroupement est verrouillé et toute la puissance est transmise directement par le variateur.

Un rapport de démultiplication infini est atteint lors de l'arrêt "point mort engrené". Cette situation est une "singularité" analogue au "big bang", car un rapport de démultiplication infini engendre théoriquement un couple infini. Un système de contrôle gérant le rapport conduirait à des difficultés insurmontables, difficultés qui sont évitées en ne contrôlant pas le rapport, mais le couple transmis.

En effet, les galets disposent d’un total degré de liberté, s'inclinant ainsi d’eux même à l’angle exact nécessaire pour un « point mort ». Car les dispositifs mécaniques sont paresseux : ils ne consentent à travailler, tout comme les humains, que s’ils y sont contraints… Lorsque l’accélérateur est actionné, la gestion électronique ordonne la montée en pression de l’huile sur les pistons de commande. Ceux-ci poussent alors les axes des galets tangentiellement par rapport à la ligne d’arbre, créant une force de réaction. Dérangés dans leur repos, les galets cherchent un nouvel équilibre composant avec cette force parasite. Ce faisant, ils transmettent un couple d’autant plus élevé que la poussée des pistons augmente.

Le changement de rapport peut être fulgurant : un demi-tour de vilebrequin suffirait pour passer d’un extrême à l’autre, quel que soit le régime ! Le variateur évite ainsi spontanément au centième de seconde toute surcharge dynamique, par exemple lors d’un blocage des roues motrices.

L’électronique intègre la gestion du moteur à celle de la transmission et les prototypes sont dotés d'un papillon motorisé. N’importe quel comportement peut être programmé, que ce soit celui d’un convertisseur hydrodynamique ou d’une boîte mécanique à rapports distincts.

(© François Dovat)
#109

Page 14 / 16


Sommaire

Idée & conception © 1999-2011 van Damme Stéphane.


Join us on