HISTOMOBILE

Marque :



ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ
M’enregistrer - Se connecter
;


Lory Albert

  


425 / 550

Lory Albert

b : 1894 - 1963

 Créateur français de moteurs de course, Albert Lory connut très jeune le monde passionnant de l'automobile puisqu'il naquit en 1894 dans une petite ville proche du circuit du Mans.

 Contre l'avis de son père, qui voulait faire de lui un médecin, Lory s'inscrivit à l'école des Arts et Métiers d'Angers et obtint son diplôme d'ingénieur peu avant la Première Guerre mondiale. Pendant la période des hostilités, il travailla chez Panhard et chez Salmson, où il s'occupa de moteurs d'avions. Il passa ensuite chez Delâge, où il fut chargé de la mise au point des rapides mais lourdes V 12 2 litres de course.

 En 1925, il commença les études du nouveau moteur de la formule 1500, qui devait débuter l'année suivante. Ce moteur était un 8-cylindres en ligne de 1 500 cm3 à double arbre à cames en tête et à compresseur, d'une puissance de 165 ch à 6 500 tr/mn dans sa première version. Ces voitures dominèrent toutes leurs rivales dans les principales compétitions de la saison 1926-1927 et remportèrent le Championnat mondial.

 Lorsque Delâge, en 1935, fut absorbée par Delahaye, Albert Lory fut engagé par la Société nationale de construction de moteurs, où il s'occupa à nouveau de moteurs d'avions. Pendant la guerre, il s'intéressa aux gazogènes d'automobile, largement répandus. A la fin du conflit, l'ingénieur français entra à l'arsenal de l'Aéronautique de Châtillon, auquel le ministère de la Production industrielle avait confié la réalisation d'une monoplace de formule 1 entièrement française. Lory fut chargé de la direction des études : en 1946, il présentait la CTA* Arsenal, équipée d'un moteur V 8 de 1 482 cm3 à quatre arbres à cames en tête et deux compresseurs (215 ch à 6000 tr/mn). Des mises au points successives permirent d'atteindre, en 1948, la puissance maximale de 275 ch à 8000 tr/mn. En 1949, le projet fut abandonné et Albert Lory entra chez Renault comme directeur du Service de recherches. Ses travaux devaient permettre à Renault de sortir en 1956 la fameuse «Étoile filante», voiture expérimentale à turbine qui établit quelques records de vitesse sur la piste du lac Salé dans l'Utah (États-Unis).


Idée & conception © 1999-2011 van Damme Stéphane.